Une école pour agir

          

L’Ecole des Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales (E.I.R.E.S.) est une école de la bienveillance née de la volonté d’inventer un espace dématérialisé, accessible à tous et à tout moment, pour tout locuteur francophone animé par le désir de réaliser ses rêves de protéger la nature et la vie sauvage.

Votre objectif est professionnel.


Téléchargez ci-dessous le schéma du parcours de transformation professionnelle E.I.R.E.S., l’Entraînement aux Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales. Et accédez aux introductions vidéos à une session offerte de clarification gagnante personnalisée.

Votre objectif est personnel et volontaire.


Téléchargez ci-dessous le schéma du parcours de transformation personnelle E.I.R.E.S., l’Entraînement aux Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales. 

Et rejoignez la communauté ANIMEN pour recevoir des contenus et propositions vous permettant d'agir pour la nature.

Cette école en ligne est moins un lieu de découverte des savoirs que d’invention ou de réinvention des savoir-être en lien avec ce désir. Il s’agit moins d’apporter des connaissances que d’apprendre à utiliser celles-ci.

Apprendre pour chacun à clarifier ses projets permettant de contribuer à la protection de la nature. Et à trouver sa juste place pour contribuer à ces objectifs sans nuire à autrui.

Et donc en définissant ces objectifs dans une logique de réconciliation entre l’homme et la nature, et non d’opposition habituelle entre les activités humaines et les fonctionnements naturels.

En visant à mettre fin aux conflits d'usage de la nature qui font le lit du ressentiment et d'une violence sociale dont la nature, justement, ne sort jamais gagnante à long terme.

Une école pour trouver de l’inspiration et des sources de motivation à l’heure où les discours anxiogènes et les spéculations fatalistes et démobilisatrices de la collapsologie se multiplient (même si celle-ci a raison d'alerter sur la fragilité de nombreux systèmes écologiques et sociaux quand l’imprévu les déstabilise) et nous invitent à nous résoudre à un effondrement global selon eux inévitable, plutôt qu'à nous protéger de l'ordre social néolibéral dominant.

Une école qui s'adresse à celles et ceux qui croient en l'intelligence collective et sont face à la question pratique : «ccomment puis-je agir à mon niveau ? ».

Une école d'apprentissage des relations à soi, à l'autre, au vivant et au monde, qui puise son inspiration et sa méthode de principes empruntés :

à l’approche socio-écologique (et à une compréhension de la nature vue comme un assemblage de socio-écosystèmes, c’est-à-dire de systèmes intégrés couplant les sociétés et la nature),
aux neurosciences, à la psychologie sociale, à la psychologie cognitive et comportementale (par une compréhension de nos perceptions et émotions liées au fonctionnement de notre cerveau et de notre psychisme), et à la psychologie énergétique (qui se focalise sur les blocages de l'énergie pour résoudre les croyances et perturbations psychiques négatives),
à la mésologie et sa rupture radicale avec le dualisme mécaniciste, fondée non pas sur l'objectivation de la réciprocité entre le vivant et son environnement comme donné universel, mais sur l'interprétation subjective par chaque être vivant de son propre milieu, c'est-à-dire un construit,
à la philosophie, en particulier à la phénoménologie et son approche globale fondée sur la primauté de la conscience sur les phénomènes, ainsi qu'à des penseurs affranchis d’anciens dogmes de l’écologie scientifique ou de dogmes encore actuels de l’écologisme,
à la théorie U et la dynamique des créatifs culturels,
à la pensée et l'expérience artistiques comme chemins de recherche et de connaissance sensibles,
aux arts martiaux et aux écoles d'origine orientale de gestion de l'énergie interne, qui est une énergie de transformation, pour apprendre à la sentir, la diriger, et en harmoniser le flux,
à la pensée chinoise et son attention aux phénomènes de polarité, d'attraction, de corrélation et de changement permanent sur lesquels l'être humain doit ajuster ses actions,
à la physique de la conscience et ses conséquences sur notre vision du monde et notre interprétation de la réalité.

Une école in fine pour que chacun puisse surmonter ses craintes et ses difficultés, découvrir une communauté d’intérêts et de destin pour apprendre aussi des autres, et trouver l’envie d’agir collectivement. En dehors alors de cet espace dématérialisé, sur le terrain social, dans des espaces territorialisés cette fois, au contact du réel.

Car la conscience de l'espace (là où nous sommes et voyons où nous sommes) et du temps (là où nous en sommes et voyons où nous en sommes) est indispensable à l'expression de l'intelligence collective.

En trouvant notre propre chemin de réalisation de nos besoins d’être en accord, dans nos actes, avec nos rêves de contribuer à un monde plus respectueux à la fois de l’humain et de la nature. Un chemin de fraternisation face aux mots d'ordre de nos gouvernants sur le « vivre ensemble », complètement vidés de leur sens dès lors que leurs politiques conduisent au contraire à diviser toujours plus les différents acteurs de la société.

En instrumentalisant la peur et les problèmes environnementaux (pollution, changement climatique, érosion de la biodiversité, risques sanitaires liés aux zoonoses...).

Et en instaurant progressivement un contrôle social discriminant les « bons » élèves des « mauvais » à qui les droits et libertés fondamentales peuvent être impunément violés.

Un chemin, donc, pour faire se rencontrer ces différents acteurs en dehors des jeux politiciens et remplacer les discours de séparation par du partage de connaissances, d'expériences.

Et surtout de tout ce qui les rapproche en les faisant passer d'une vision et d'une conscience en silo à une vision et une conscience systémiques.

Car quand la démocratie et le débat sont remplacés par la lutte de tous contre tous dans un culte du développement durable et de la transition écologique (qui est tout sauf solidaire) au nom duquel fleurissent de plus en plus de restrictions, de contrôle et d'intrusion dans les activités de chacun.

Les interdits remplaçant toujours plus l'idéal d'émancipation et de responsabilisation individuelle et collective, l'E.I.R.E.S. enseigne à reprendre le pouvoir sur sa vie : au niveau individuel et collectif, en lien avec le respect du vivant.

 

C'est le fondement même d'ANIMEN dans une vision fortement renouvelée de la protection de la nature, basée sur la mise en oeuvre d'un processus collectif «.radical », au sens où il vise à s'attaquer à la racine du problème : la croyance positiviste que nous sommes séparés de la nature et des autres êtres humains.

En ce sens, ANIMEN ne s'inscrit pas dans l'idéologie « colibri » et du « chacun sa part.», qui isole et sépare plus qu'elle ne rassemble, même s'il faut d'abord assurément changer de l'intérieur pour espérer pouvoir changer le monde.

Car changer de l'intérieur et prendre la responsabilité individuelle de « faire sa part.» sont d'une utilité dérisoire si ces attitudes et comportements ne sont pas mis en relation avec l'ensemble des pratiques sociales, dans une approche systémique à long terme redéfinissant les fondements du bien commun et de la collectivité (et donc les compétences et l'action collectives).

En intégrant les responsabilités des autres acteurs politiques et sociaux vis-à-vis des modes de production, de distribution et de consommation qui impactent la nature et renforcent les inégalités sociales.

Comment peut-on croire en effet que cette pensée « colibri » puisse changer le monde par nos seuls choix de consommation et modes de vie individuels ?

C'est-à-dire en restant enfermés dans une vision du monde égocentrée, déconnectée  des enjeux de transformation politique et sociale et de nécessaire collaboration entre citoyens, entrepreneurs et représentants des différentes forces sociales ?

Et nous empêchant de facto de réinventer collectivement, aux échelles appropriées, de nouveaux modèles de société ?

    

L'école ouvre ses portes online !

Vous êtes en perte de sens dans votre activité professionnelle ? Ou vous ne savez simplement pas quoi faire pour contribuer volontairement à la protection de la nature ?

 

Vous aimeriez orienter votre carrière vers la protection de la nature mais vous n’êtes pas formé(e) pour cela et croyez que ce n’est pas possible pour vous ? Vous êtes jeune diplômé(e) dans un domaine en lien avec la protection de la nature mais vous ne savez pas par quel bout commencer pour trouver le job de vos rêves ?


Vous voudriez plutôt agir bénévolement pour protéger la nature mais vous vous sentez perdu(e) au milieu de toutes les organisations qui se réclament de cet objectif et ne savez tout simplement pas quelles compétences vous pourriez apporter ?


Ou bien vous préféreriez agir individuellement plutôt qu'au sein d'une organisation, et là non plus vous ne voyez pas ce que vous pourriez faire et comment vous y prendre ?


 

L’Ecole des Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales vous propose un parcours de transformation pour maximiser radicalement vos chances de réaliser votre rêve de parcours professionnel ou d'engagement volontaire et personnel dans la protection de la nature.

 

Si au fond de vous-même votre cœur vous dit que c’est là votre vocation ou ce qui donnerait beaucoup plus de sens à votre vie, il n’est jamais trop tard pour vous lancer. Car nul n’a le droit, à commencer par vous-même, de vous faire renoncer à ce rêve ou cette envie pressante de contribuer.

 

ANIMEN est là pour vous accompagner.

Votre objectif est professionnel.


Téléchargez ci-dessous le schéma du parcours de transformation professionnelle E.I.R.E.S., l’Entraînement aux Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales. Et accédez aux introductions vidéos à une session offerte de clarification gagnante personnalisée.

Votre objectif est personnel et volontaire.


Téléchargez ci-dessous le schéma du parcours de transformation personnelle E.I.R.E.S., l’Entraînement aux Intelligences Relationnelles Ecologiques et Sociales. 

Et rejoignez la communauté ANIMEN pour recevoir des contenus et propositions vous permettant d'agir pour la nature.

Copyright © ANIMEN 2024. Tous droits réservés

REGISTER YOUR SPOT NOW

Enter your details below to get instant access to [enter lead magnet name here]

We process your personal data as stated in our Privacy Policy. You may withdraw your consent at any time by clicking the unsubscribe link at the bottom of any of our emails.

Close